top of page

Pourquoi j’ai choisi d’être styliste freelance dans la mode ?

Lorsque l’on décide de travailler dans le milieu de la mode, beaucoup de métiers s’offrent à nous. Styliste, Modéliste, cheffe de produit... Mais ces métiers présentent de nombreuses différences. Celui de styliste a été pour moi une réelle vocation et faire ce métier à mon compte, comme styliste freelance était simplement une évidence. J’ai depuis longtemps voulu travailler dans la mode, mais à ma manière et pour de nombreuses raisons que je vous partage dans cet article.


styliste-freelance-mode-lyon
crédit @annesophie.photographe

Styliste de mode : les différentes facettes de ce métier.


Pour beaucoup de personnes le métier de styliste est une notion assez floue, sans parler de celui de styliste freelance ! Les dénominations sont d’ailleurs multiples : “styliste”, “designer de mode”, “styliste-modéliste”, “styliste-graphiste”... Autant de termes qui ont tous leurs particularités effectivement, mais qui souvent désorientent les personnes qui souhaitent travailler dans la mode.

Je vous propose d’éclaircir un peu ces termes pour mieux planter le décor.


Les différents métiers du stylisme :

  • Styliste / Fashion Designer / Designer de mode : tous ces noms de métier désignent la personne en charge de penser une collection, un vêtement en opérant des choix stylistiques, de couleurs, de détails, de finitions…

  • Styliste Modéliste : ce métier désigne une double compétence, celle de styliste mais également de modéliste, c’est-à-dire de construire techniquement et concrètement le vêtement imaginé, en créant son patron (plan en 2D).

  • Graphiste Textile : le styliste et graphiste textile conçoit des habillages textiles, c’est-à-dire des imprimés, des visuels qui seront apposés sur un vêtements ou un accessoire. Il connaît les caractéristiques propres à l’impression textile.

  • Styliste photo : ce métier se trouve plus dans le domaine de la communication que celui de la création à proprement parler. Le stylisme photo consiste à donner une direction artistique à un shooting photo, tant sur le choix des tenues que sur celui des accessoires.

  • Styliste personnelle / Personal Shopper : les conseiller.es en images sont des stylistes destinées à construire et proposer un style à un particulier, en piochant dans les collections de différentes marques.



Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et le métier de styliste comprend encore de nombreuses nuances. Une chose est sûre : ils peuvent tous être exercés en freelance. Mais pour cet article, je vais uniquement vous parler de mon quotidien de styliste freelance (où appelez cela comme vous voulez !).





Avant d’être freelance, j’étais styliste dans une marque de vêtements.


Pas qu’une d’ailleurs ! J’ai travaillé dans plusieurs marques avant de me mettre à mon compte. Aujourd’hui, je suis ravie d’être passé par le salariat. Ces années comme styliste intégrée, m’ont permis d’en apprendre énormément sur ce métier et sur le milieu de la mode.

Créer une collection demande de travailler avec de nombreuses personnes. Construire avec des modélistes, échanger avec des acheteurs, rencontrer des fournisseurs de tissus, créer avec des graphistes… Ce travail d’équipe demande une organisation rigoureuse que seul l’immersion dans une marque de vêtements peut apporter.

Durant mes années de styliste au sein de marques toutes différentes, j’ai pu comprendre le fonctionnement de l’industrie de la mode et ses secrets, j’ai appris à créer des collections rentables et je me suis nourrie d’un maximum de techniques pour à mon tour, transmettre mes connaissances.



Le milieu de la mode : un univers fermé, même pour une styliste !


Malgré mes connaissances et mon travail de styliste au sein de marques renommées, j’ai toujours ressenti un décalage avec ce milieu. L’industrie de la mode a un peu la grosse tête, soyons honnêtes. Pour beaucoup, dans cet univers du luxe où le rêve fait vendre, il est facile de perdre pied et d’entretenir une ambiance parfois hautaine et élitiste. Sans même parler du mannequinat, un des domaines de la mode les plus horribles !

Autant vous dire que pour une styliste qui comme moi, prône une mode éthique et engagée, il n’a pas toujours été simple de me fondre dans le décor… J’ai toujours apprécié comprendre cette industrie, mais mettre mes compétences au profit d’entreprises irrespectueuses de l’humain et de son environnement, a été une chose de plus en plus pesante pour moi et pour ma passion pour le stylisme.

J’ai toujours adoré dessiner des collections, exercer mon métier de styliste pour différentes marques, mais j’ai dû à un moment de ma carrière, aligner mes convictions professionnelles et personnelles. Cette remise en question ne s’est pas faite en un jour évidemment ! Cela a pris du temps et aujourd’hui encore je continue de toujours me remettre en question face à l'évolution de la mode et de son industrie.


Travailler comme styliste freelance : une évidence !


J’ai souvent envisagé de travailler en freelance et un jour une opportunité s'est présentée. Je me suis alors jeté à l’eau et j’ai tenté la grande aventure du freelance !

C’était le mode de fonctionnement le plus adapté à mon métier de styliste et à mes convictions. J’ai décidé d’utiliser toutes mes compétences apprises dans l’industrie de la mode, pour les mettre au service de jeunes marques de mode éthique, qui, tout comme moi, avait un jour été déçue par ce que le milieu de la mode avait à leur proposer…

Ce principe “d’hacker” l’industrie pour construire une mode plus juste et plus engagée, est rapidement devenu mon leitmotiv.

Travailler comme styliste freelance, signifie effectivement de choisir ses clients, de dessiner pour des marques de vêtements qui partagent nos valeurs et surtout d’aider des personnes passionnées à créer leur propre marque !



Je pense que les déceptions et frustrations que j’ai pu ressentir durant mes expériences comme styliste intégrée, m’ont appris à écouter mon intuition et à travailler à ma manière, comme je l’entendais.

Il faut dire qu’exercer son métier en freelance, dans des conditions qui collent à ses valeurs, avec des marques très stylées, rend le quotidien bien plus sympa ! Et vous, vous avez tenté l'expérience du freelance ?



J’aide de jeunes marques de mode à se lancer grâce à mon programme “Créer sa marque” notamment, mais également en partageant de nombreux conseils de styliste freelance sur mes réseaux sociaux.


pinterest_styliste_freelance_mode
Épinglez cette image sur votre pinterest pour garder cet article.

Comments


bottom of page