Styliste et Modéliste : quelles différences ?

Bien souvent, lorsque l’on souhaite créer sa marque, ou sa prochaine collection, on part à la recherche d’une styliste, d’une modéliste ou même d’une styliste-modéliste. Mais quelles sont les différences entre ces deux métiers ? Quelle est la personne qu’il vous faut pour créer votre collection ? Je vous propose de comprendre les nuances entre une styliste et une modéliste et pourquoi il est primordial pour la création de votre collection, de comprendre ces différences.



styliste-modeliste-differences
crédit @annesophiebenoit

Le rôle de la styliste et ses compétences


S'il y a bien un rôle que je peux vous expliquer, c’est celui de styliste, puisque je suis moi-même styliste freelance ! Ce métier fait partie du grand domaine des arts appliqués, ou pour faire simple, du design. Une personne styliste est donc designer, comme les graphistes, les architectes d’intérieur, les designer d’objet, de meubles… Le rôle d’une styliste est donc de designer un vêtement ou une collection entière, en faisant des choix de couleurs, de formes, de détails, de matières ou de textures… La styliste doit penser le modèle dans son ensemble en proposant un vrai concept esthétique. Les modèles dessinés doivent en effet répondre aux inspirations de la ou du client, à son univers, ils doivent raconter une histoire, refléter l’ADN de la marque et de ses valeurs. C’est pour ça qu’une styliste doit analyser la marque cliente, mais également les tendances fortes de la saison, pour raconter une histoire à travers ses design.

Mais au-delà de ces compétences d’analyse, la styliste doit faire appel à ses compétences techniques. Pour dessiner et conceptualiser un produit, il faut que la styliste connaisse les aspects techniques des tissus, mais aussi les techniques de montage et d’assemblage (couture), ou encore les techniques d’impression textiles, de finitions…

Pour matérialiser ses idées, la styliste va devoir dessiner les modèles imaginés. Au-delà du fameux dessin de styliste que l’on peut voir chez les grands couturiers, il est plus souvent question de dessins techniques. C'est-à-dire d’un dessin informatique du vêtement, à plat, détaillant les coutures, finitions, matières et couleurs choisies par exemple.

Ce dessin est la base de toute collection, il est essentiel pour la suite. C’est d’ailleurs à partir de ce dessin que le travail de modéliste peut commencer !




Le métier de modéliste et ses compétences


C’est donc à la suite de la styliste que la modéliste intervient. Elle a pour rôle, dans un premier temps, de créer le patron du vêtement dessiné. Le patron est comme le « plan » d’un vêtement. Il permet de passer de la 2D à la 3D et de donner vie au dessin de la styliste. La modéliste doit respecter les volumes, les finitions, les détails du dessin technique. C’est pourquoi, si le dessin n’est techniquement pas juste, la modéliste ne pourra pas construire ce plan ou alors il ne sera pas juste non plus et vous perdrez beaucoup de temps et d’argent pour recommencer la création de ce modèle…

La modéliste possède donc des compétences très techniques qui lui sont essentielles pour répondre aux envies de la marque et de la styliste.

Après la construction du patron, la modéliste peut aussi créer le prototype correspondant, ainsi que les nombreux suivants, jusqu’au prototype final, celui qui sera produit et commercialisé par la suite.